Le sport pour améliorer la qualité… du sperme ?

Voilà une vertu insoupçonnée de l’activité physique. Selon des chercheurs espagnols, l’activité physique pourrait stimuler la quantité de spermatozoïdes. Des résultats à prendre pour le moment avec des pincettes, tant ce travail est préliminaire…

 

Des chercheurs de la clinique IVI à Bilbao ont mené une étude portant sur 85 candidats donneurs de sperme. Chacun des participants a répondu au Questionnaire International de l’activité Physique (IPAQ). Ce dernier aide à quantifier le niveau d’activité physique. Tous avaient une pratique « modérée » du sport.

Résultat, selon le Dr Fernando Quintana, directeur du laboratoire d’andrologie à IVI Bilbao, « l’étude a montré que l’activité physique a des effets bénéfiques sur certains paramètres du sperme ». Elle améliorait plus précisément la quantité de spermatozoïdes.

Problème, qu’en est-il de la qualité ?  Difficile pour le moment de répondre. La recherche va désormais se concentrer sur 2 aspects : les conséquences de l’activité physique sur l’infertilité et les effets d’une activité très intense. Et pour ce faire, le Dr Quintana ne se démonte pas : « nous aimerions, à l’occasion de la Nuit du Marathon à Bilbao, analyser quelques échantillons de sperme ainsi que les habitudes d’entrainement des participants avant la course… »

 

Un travail avec précédent

Plus sérieusement, ce travail nous renvoie à une autre étude, toujours espagnole mais publiée en 2012. Des chercheurs de l’Université de Cordoue avaient comparé la semence d’hommes actifs à celle de sédentaires. En mesurant le volume de l’éjaculat, le nombre de spermatozoïdes ainsi que leur mobilité et leur morphologie, les scientifiques ont déterminé que l’activité physique modérée augmentaient les taux d’hormones sexuelles, rendant plus favorable la production d’un sperme de qualité.

source : la depeche

Email this to someonePrint this page